Association Albigeoise pour un Développement Urbain Respectueux

25 mars 2017

Nos modes de vie en question

Publié par Association Albigeoise pour un Développement Urbain Respectueux dans Non classé

Nos modes de vie en question

A la suite de la parution d’un article dans le New York Times le 1er mars et dans Reporterre le 6 mars, une émission documentée :

à écouter sur Radio Albigès le 22 mars 2017 :

La marmite infernale – Albi centre ville en perdition + AADUR

L’article du New York Times a fait boule de neige ; le sujet a été repris par plusieurs médias, ce qui a suscité la colère de notre Maire… (revue de presse en bas de page)

Nous ne pouvons que souligner le déni des protagonistes face aux constats pourtant fait par de plus en plus d’études et enquêtes : la multiplication des grandes zones commerciales a détruit les petits commerces et par conséquent, tué la vie des centres villes, mais pas uniquement ça…

L’emploi, la qualité de l’air, nos modes de vie… en ont été terriblement perturbés !

Et c’est bien ça que soulève l’article du New York Times ! 

« Dans un pays comme la France, qui foisonne de beauté et dont les traditions semblent immuables, il n’est pas aisé de prendre la mesure des changements, voire de la décomposition en cours. Elle saute pourtant aux yeux, à Albi comme dans des centaines d’autres communes. »

Alors, à quand la prise de conscience ? Il est urgent de modifier notre mode de consommation mais aussi les décisions politiques d’orientations urbaines ?

Depuis les années 70, on favorise la grande distribution au détriment du réel intérêt des citoyens. On importe, on mange mal, la courbe du chômage ne fait qu’augmenter… mais tant que c’est moins cher, tout va bien ! Ce fonctionnement est aujourd’hui obsolète, on le sait, mais on refuse de tirer les conclusions de 50 ans pendant lesquels on a laissé tout pouvoir à la grande distribution. Les intérêts financiers priment… alors on continue…

A Albi, la multiplication des grandes zones commerciales bat son plein, en opposition au orientations recommandées par le SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale). Entre communication affichée « verte »  et réalité « grise », ou est la « Cohérence » ?

Image de prévisualisation YouTube

Moustaki « Il y avait un jardin qui s’appelait la terre » un petit clin d’oeil, en référence dans le reportage

Et une revue de presse :

La dépêche du 1 mars 2017 : Le New York Times prend l’exemple d’Albi pour illustrer la lente mort des centres-villes en France

Revue de presse France Inter le 1 mars 2017 : La Francité vue d’ailleurs, la campagne vue d’ici

Courrier International le 2 mars 2017 : Vu des Etats Unis – Albi symbole d’une France qui dépérit

La dépêche 3 mars 2017 : Albi – Commerce du centre-ville L’état des lieux n’est pas brillant

La dépêche du 4 mars 17 : Albi – Quand un article du New York Times énerve la Mairie

Le Parisien du 8 mars 2017 : La ville d’Albi en colère après un article du New York Times

La dépêche 11 mars 2017 : Article du New York Times : Le Maire et le PC réagissent

Le Monde.fr 14 mars 2017 : L’effet « Catherine Deneuve » à Albi

En savoir plus dans notre revue de presse

 

 

 

12 mars 2017

Autosuffisance alimentaire ? c’est du pipeau

Publié par Association Albigeoise pour un Développement Urbain Respectueux dans Non classé

L’autosuffisance alimentaire à Albi ? Dommage, c’est du pipeau : Reporterre : 6 mars 2017

cloitre St Salvy

Extrait : En janvier 2016, Albi annonçait un projet ambitieux et vite médiatisé : la préfecture du Tarn, 51.000 habitants, parviendrait à l’autosuffisance alimentaire en 2020. Mais le peu d’avancées et l’insuffisance du foncier agricole disponible font douter de la volonté de la mairie. Alors qu’elle destine des terres arables à la construction d’un centre commercial. 

12 mars 2017

Albi par le New York Times

Publié par Association Albigeoise pour un Développement Urbain Respectueux dans Non classé

En France, le déclin des villes de province est celui d’un marqueur de son identité : New York Times le 7/03/17 (version traduite)

Albi vue ancienneExtraits : Dans un pays comme la France, qui foisonne de beauté et dont les traditions semblent immuables, il n’est pas aisé de prendre la mesure des changements, voire de la décomposition en cours. Elle saute pourtant aux yeux, à Albi comme dans des centaines d’autres communes. La France perd, une à une, ses villes de province de taille moyenne — ces pôles de vie denses et raffinés, profondément ancrés dans le milieu rural, où les juges rendaient justice, où Balzac situait ses romans, où les préfets émettaient des ordres et où les citoyens pouvaient acheter une cinquantaine de fromages différents. [...]

 

Parking Portes d'Albi

 De la fenêtre je voyais un gigantesque centre commercial, Les Portes d’Albi, dont le parking était bondé. Dans l’Albi que j’avais connu auparavant, les commerçants logeaient en ville, au-dessus de leurs boutiques. Des siècles d’histoire et de vie peuplaient les boulevards ombragés. Faire ses courses était un geste social autant qu’économique [...]

Les boutiques pour touristes et les grandes chaînes de l’habillement sont ouvertes, mais les épiceries, les cafés et les boucheries, tous ces établissements qui au cours des siècles animaient le cœur des villes comme celle-ci, ont disparu. [...]

 

magasins videsL’anxiété latente se nourrit en partie du déclin visible d’innombrables centres-villes historiques. Voir se déliter ainsi les anciennes villes de province est un coup de plus porté à l’identité française — la preuve tangible qu’un mode de vie disparaît. Le même processus a touché les centres-villes américains, peu à peu vidés de leur substance au cours des décennies passées. D’après un sondage récent, 10,4 % des commercesdes villes moyennes de France sont désormais fermés, plus du double du chiffre d’il y a 15 ans. [...]

Version originale : As France’s Towns Wither, Fears of a Decline in ‘Frenchness’

12 mars 2017

Et une zone commerciale de plus !!

Publié par Association Albigeoise pour un Développement Urbain Respectueux dans Non classé

Non seulement la municipalité d’Albi ne suis pas les orientations du SCOT en cours de révision, mais elle ne suit pas non plus les recommandations de la fédération nationales des centres-villes !

La richesse d’un centre ville tient par la diversité de son offre : Affiche de FNCV janvier 2017

Alors déni de la gravité de la situation ? Parce qu’à Albi, la prolifération des zones commerciales continue…

Premiers coups de pioche mi-2017 pour le nouveau parc commercial

La dépêche le 25/02/2017

zone commerciale LescureExtrait : À côté du centre commercial Leclerc de Lescure-d’Albigeois, un nouveau parc commercial va voir le jour. Les travaux vont débuter cet été pour faire place à quinze nouvelles enseignes dès 2018.

Le paysage va bien changer entre cette verrue visuelle actuelle et le high-tech qui va sortir de terre. Maintenant, parlons chiffres.

Le parc, totalement indépendant du Leclerc, va proposer 338 places de parking, 15 magasins qui vont concerner les équipements de la personne, la maison, la culture, les loisirs, la beauté et la santé.

Cette structure se positionne sur une surface de 9960 m2.

Voilà. Aujourd’hui on en sait un peu plus sur ce parc qui va encore densifier l’offre commerciale de la périphérie albigeoise… au détriment du centre-ville.

12 mars 2017

Le leurre de la création d’emplois

Publié par Association Albigeoise pour un Développement Urbain Respectueux dans Non classé

La grande distribution crée de l’emploi ?

Troublant ! On peut lire dans le Portail de la Communauté d’Agglo de l’Albigeois :

« Le diagnostic du territoire SCOT (Schéma de cohérence territoriale) / résumé du diagnostic  » en page 20 :

« 140 emplois en moins et par an sur la commune d’Albi entre 2008 et 2013″

Or, nous possédons tellement de grandes zones commerciales que certaines peinent à subsister ! Si l’on croit ce sacro-saint argument de la création d’emploi par la grande distribution… l’emploi ne devrait-il pas aller de mieux en mieux à Albi ?

Dans l’une des réunions publiques relatant les orientation du futur SCOT, il a clairement été annoncé pour le Grand Albigeois que l’implantation de zones commerciales supplémentaires seraient refusées. Il est à noter que cette révision du SCOT en est à sa phase finale… on en parle donc depuis plusieurs années !

N’y a t’il pas de prise en compte par nos élus de ces rapports de causes à effets ? De nombreuses études alertent sur la base de ces mêmes constats !

Image de prévisualisation YouTube

Tout compte fait : un film d’Agnès Denis (France 3 Nancy) Janvier 2013

https://www.youtube.com/watch?v=7duyUzIbIe4

Extrait : Partout en France, les enseignes des supermarchés ont envahis les paysages. En quelques décennies, nous sommes même devenus les champions du monde au mettre carré de surface par habitant. Mais si la grande distribution française est remarquable par sa puissance de vente, elle l’est aussi par ses pratiques commerciales et par l’influence qu’elle exerce sur nos élus [...]

Pour créer 200 emplois, ce sont 600 à 700 emplois qui disparaissent !
Le consommateur a-t-il conscience du type de société qui peu à peu est imposé au citoyen ?

Extrait à la minute 37,10 : Les pratiques commerciales et la puissance de la grande distribution, font disparaître le commerce indépendant. Tous les secteurs sont menacés car elle multiplie les enseignes pour s’accaparer la totalité de la consommation. Que nous allions chez Decathlon, Monoprix, Cultura, Chopi, Netto, Truffaut, Kiabi, Relais, ED, Leroy-Merlin, Animalis ou chez Flunch… nous allons toujours chez les mêmes. **

Sans commerces, la vie s’en va des centre-ville et des villages, et comme les usines ferment aussi, les municipalités cherchent à accueillir de nouveaux supermarchés qui promettent emploi et taxes professionnelles. [...]

Extrait à la Minute 39,25 : L’autre argument de la grande distribution, c’est la création d’emplois : qu’est ce que vous en pensez ?

Réponse de Jean-Paul Charrié / Député UMP du Loiret (auteur de rapports sur la grande distribution) : « La grande distribution emploie trois fois moins de personnes minimum que le petit commerce. Donc la grande distribution n’a pas crée d’emploi même si à chaque point de vente c’est effectivement un certain nombre d’emploi, mais ce n’est pas parce que j’ai crée 200 emplois en ouvrant mon supermarché que j’ai globalement crée des emplois ! La preuve, en créant un supermarché de 200 emplois, j’ai détruit autour de ce supermarché entre 600 et 700 emplois. J’en détruit 2 à 3 fois plus. » [...]

** NDLA : plus de 80 enseignes appartiennent à la famille Mulliez. En savoir plus : https://reporterre.net/Manifestation-contre-la-premiere fortune de France qui bétonne la terre : « Une partie de la famille Mulliez s’est installée en Belgique pour des raisons fiscales. Ainsi, elle ne paie d’impôt ni sur la fortune, ni sur les plus-value. »

auchan_1_manifestation_v_1

Comité d'Animation Cap... |
Secours Catholique de Vendée |
CE Auchan Pérols |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A T L M 54
| Apecharlesdegaulle71
| Clubcitoyendvi