Association Albigeoise pour un Développement Urbain Respectueux

29 janvier 2017

Entamons 2017 en chanson !

Publié par Association Albigeoise pour un Développement Urbain Respectueux dans Non classé

Les riverains de la Renaudié attendent les recours en justice : La dépêche le 26/01/2017

albi, renaudie, riverains, attendent, recours, justice

Guitares, chorale, chansons, tracts et jus de pomme bio. Les riverains de la Renaudié ne lâchent rien. /M-P Volle

Les représentants de l’association albigeoise pour un développement urbain respectueux (Aadur) poursuivent leur combat contre l’implantation d’un Leroy Merlin. Et attendent des nouvelles du tribunal administratif.

Les riverains de l’association albigeoise pour un développement urbain respectueux (Aadur) ne manquent pas de slogans et d’idées pour relancer leur combat contre la venue d’un hypermarché du bricolage sur les terres de la Renaudié. Hier, par exemple, ils ont squatté le pavé public, devant la demeure du promoteur du projet, sur le boulevard Carnot. Un squat musical et festif, avec vin d’honneur glacé pour les convives, destiné à faire le point sur leurs actions.

«Rien n’est joué devant la justice, lance Francis Tirefort, membre du bureau de l’Aadur qui avoue qu’il n’y a rien de nouveau dans les actions en justice. Nous attendons que le tribunal administratif de Toulouse prenne une décision relative à notre premier recours sur le permis d’aménager la zone, déposé en septembre 2015. Le directeur de l’hôpital a écrit au tribunal pour demander que cette affaire soit inscrite au rôle pour accélérer la procédure». Pas de nouvelle, non plus, du deuxième recours contre le permis de construire du magasin, déposé en juillet 2016. «La partie adverse n’a déposé aucun mémoire et n’a pas réagi. Elle ne répond pas aux documents envoyés par notre avocat. Elle prend son temps et ça nous aide à poursuivre notre travail de citoyen». Entre deux cantiques de la chorale de l’Aadur, un autre membre du bureau rappelle que pendant ce temps, les terres sont toujours cultivées. Du blé pousse avec l’autorisation de l’hôpital.

«Le temps est suspendu aux décisions de la justice. Pendant ce temps, on fait notre travail d’information. On est convaincu que c’est un projet qui n’est pas dans l’air du temps». L’association propose en contrepartie, la création d’une ferme-école pour la formation au maraîchage biologique et (ou) l’installation d’un village d’accueil pour les malades d’Alzheimer et les accompagnants. Des projets qui, pour l’association, respecteraient l’environnement et le patrimoine, c’est-à-dire, la ferme de la Renaudié.


Les raisons de leur colère

Depuis plus d’un an, l’association qui voit d’un mauvais œil l’implantation d’un hypermarché du bricolage sur 9 ha, avance ses arguments. Et dénonce, «le gâchis des bonnes terres agricoles pour laisser place à une énième zone commerciale ; la démolition de la ferme du XVIIIe siècle, le leurre que constitue la promesse de création d’emplois, les conséquences sur le cadre de vie des habitants et les conditions de circulation sur la RD 100. Tout ceci en contradiction avec la politique de transition et d’agriculture urbaine de la ville».

 Tout l’historique ici

Pour nous soutenir : transmettez l’info, venez participer à nos actions

Partagez notre page facebook : https://www.facebook.com/assoaadur

Adhérez : Remplissez ce bulletin d’adhésion et retournez le à l’adresse indiquée accompagné de votre chèque  Bulletin adhésion fichier pdf

Faite un don : https://www.helloasso.com/associations/aadur/collectes/gardarem-la-renaudie-2

8 janvier 2017

Meilleurs voeux !

Publié par Association Albigeoise pour un Développement Urbain Respectueux dans Non classé

bonne année

A tous les sympathisants et adhérants

de l’AADUR !

Pour 2017, que souhaiter ?

une fin heureuse pour nos actions… une longue vie pour la ferme,

et qu’un projet  harmonieux et respectueux voit le jour

issu d’une saine collaboration entre tous les albigeois

biodiversité

8 décembre 2016

Pour quelques hectares de +

Publié par Association Albigeoise pour un Développement Urbain Respectueux dans Non classé

Image de prévisualisation YouTube

diffusé sur France 5 – le 6 décembre à 20h30

A voir également, le débat qui a suivi la diffusion :

Mais que fait l’état pour protéger les terres agricoles ?

Face au message officiel : diviser par 2 la consommation de terres agricoles d’ici à 2020…  il y a une toute autre réalité !

Terrains communaux ou appartenant à l’état, bradés pour satisfaire des intérêts privés, conflits d’intérêts aux plus hauts niveaux, développement de l’agrobusiness et multiplication des fermes usines…

Grignoter les terres, à ce rythme là, ça nous amène où ? ça nous amène à l’augmentation du prix des terres, un empêchement pour les jeune de reprendre les fermes,…  il n’y aura plus de jeunes agriculteurs, si ce n’est ceux qui seront soutenus, des prêtes noms de groupes financiers qui eux seuls auront les moyens d’acheter les terres, mais en contre partie ils voudront que ça crache du bénéfice…

30 novembre 2016

La Chorale « la Ferme ! »

Publié par Association Albigeoise pour un Développement Urbain Respectueux dans Non classé

Un concert contre Leroy Merlin

La renaudié – La dépêche du 27/11/2016

Image de prévisualisation YouTube

Petite représentation de la Chorale « La Ferme » ! Oui, mais nous, on veut l’ouvrir… :-)

Même si la musique adoucit les mœurs, quelques morceaux choisis, interprétés à notre sauce, pour continuer à nous faire entendre !

Arrêtons de bétonner les terres agricoles !

Ne laissons pas détruire la ferme de la Renaudié !

Cette ferme et ces terres ont été légués en 1903 à l’hospice d’Albi afin de bénéficier aux vieillards nécessiteux… Les résidents de la maison de retraite risquent de bénéficier d’une bien belle vue, d’une bien bonne pollution !!

Engageons nous sur un autre projet, qui corresponde à l’esprit du legs, qui profite réellement à la ville et aux albigeois :

Un village Alzheimer, des jardins partagés, une ferme d’insertion agricole pour continuer à œuvrer dans le sens de l’autosuffisance alimentaire, un espace mini-ferme pour les enfants…

Mais surtout, comme il l’est dit dans une de nos chansons :

On y fera une école… y aura un parc, des bancs, de l’oxygène… !!

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

5 octobre 2016

incohérences !

Publié par Association Albigeoise pour un Développement Urbain Respectueux dans Non classé

Du 5 au 7 octobre à Albi : Congrès européen annuel (bilingue) Du patrimoine vert au maillage vert : évolution ou révolution sociétale ? le programme ici !

Dans la dépêche de ce jour, on pouvait lire : Patrimoine vert et qualité de vie dans les villes

renaudié avantaprès

Il y est notamment indiqué : « ce congrès se déroule au même moment où «la ville d’Albi vient d’être primée au concours de la capitale française de la biodiversité, catégorie agriculture urbaine dans les villes moyennes. Un heureux hasard qui tombe en même temps que le renouvellement du label 4 fleurs !» En clair, à Albi on a pris soin de replacer le végétal au cœur du développement urbain depuis belle lurette (…) »

On oublie d’y préciser que dans un même temps, à Albi, la municipalité projette la destruction de 9 Ha de terres fertiles tout proche du centre ville, qui jouxtent une maison de retraite et à proximité d’une école !!  9Ha, pour l’instant, car la zone inscrite au PLU à vocation commerciale comprend 21 Ha (dont une partie vient d’être acquise par la ville pour, nous dit-on « des équipements publics »)

Un tel désastre, pour y installer un Leroy-Merlin !!

avec tout ce que ça va engendrer :

- au niveau environnemental : imperméabilisation des sols, pollutions de l’air, perte de biodiversité…

- au niveau économique : concurrence démesurée pour les commerces existants (donc fermetures, désaffection du centre-ville) retombées fiscales réduites…

- au niveau social : perte d’un patrimoine historique, détérioration du bien-être local (bouchons, pollution visuelle, sonore, augmentation des températures…)

Une perte pour la ville !!

La présence d’un tel poumon vert à 5 mn du centre ville doit être perçue comme une chance pour Albi et pour les albigeois. Nous nous devons de le sauvegarder et d’en profiter dans son entier potentiel !

Afin d’atteindre l’autosuffisance alimentaire, nous devons répertorier, préserver et utiliser de façon utile et durable toutes les ressources qui nous sont offertes ! La ferme de la Renaudié et ses terres entrent parfaitement dans la démarche d’une agriculture urbaine et pourraient même devenir le symbole d’un nouveau projet pour notre ville de Demain : Albi, ville éco-durable ! N’oublions pas que La Renaudié était une ferme école reconnue !

France 5 « Silence ça pousse » le 30/09/2016 : Albi vise l’autosuffisance alimentaire

Comme l’indique JM Bouat, adjoint au Maire à l’agriculture urbaine, lors de l’émission :

JM B. « on redonne sa vocation première à la terre qui est d’abord un élément nourricier. La terre doit nourrir la population (…) »

JM B.  » l’autosuffisance alimentaire, il faut mettre en place du foncier dans la ville, il faut produire, trouver des endroits où produire. La priorité des priorité, c’est la production locale. »

Commentaire : Comment trouver des terres en ville ? tout simplement en les achetant ! c’est ce que fait la ville d’Albi qui a préempté des anciennes zones de maraichage à l’abandon : plus de 70 ha tout près du centre ville (…)

JM B. « Mettre la préoccupation de l’autosuffisance alimentaire est une réalité qui doit être une prise de conscience de tous.  Je crois que modèle que l’on nous a vendu jusqu’à présent, il a 50 ans d’âge (…) »

A la Renaudié, l’espace idéal pour une production locale de proximité nous l’avons ! La prise de conscience, nous l’avons !

Elle doit être la même partout et tout le temps !

Nous demandons que la Mairie préempte la vente de la Renaudié, pour un autre projet !

Un grand bravo pour  l’initiative et le travail des incroyables comestibles d’Albi et d’ailleurs !

2 octobre 2016

Opération escargot des opposants à Leroy-Merlin

Publié par Association Albigeoise pour un Développement Urbain Respectueux dans Non classé
Derrière les militants de l'AADUR, une longue file de voitures sur la route de Saint-Juéry./Photo DDM, Emilie Cayre
Derrière les militants de l’AADUR, une longue file de voitures sur la route de Saint-Juéry./Photo DDM, Emilie Cayre

L’association des opposants à l’implantation d’un magasin Leroy-Merlin à la Renaudié organisait hier une opération escargot sur la route de Saint-Juéry.

«Vous savez ce qui se passe ? Pourquoi ça n’avance pas ? – C’est ce qui va arriver si le magasin Leroy-Merlin s’installe ici, tous les jours cette route sera encombrée. Aujourd’hui on fait cette action pour le démontrer». Dialogue entendu hier vers 16 h 30, sur la départementale 100 (route de Saint-Juéry) entre un automobiliste surpris d’être ralenti et une militante de l’AADUR (1). Comme elle, ils étaient une trentaine à marcher sur la route entre le rond-point de l’Europe et la rocade. Deux ou trois cents mètres à pied et derrière, une longue, longue file de voitures. Cette opération «gastéropodes», devrait se renouveler les mois prochains, car les opposants à l’implantation de la grande surface n’entendent pas lâcher le morceau.

Rien contre Leroy-Merlin

Deux recours sont actuellement sur la table des juges du tribunal administratif : le premier, déposé par plusieurs habitants vise le permis d’aménager de la zone, le second est déposé par trois riverains et l’association, contre le permis de construite de la grande surface, de six magasins annexes et de deux restaurants. «Nous attendons les résultats, dit Bernard Bognier, l’un des membres de l’AADUR qui ajoute, on n’a rien à dire contre Leroy-Merlin, mais à la municipalité qui a modifié de façon sournoise le PLU, en transformant cette zone agricole en zone commerciale. La ville dit qu’elle veut tendre vers l’autosuffisance alimentaire d’ici 2020 et dans le même temps elle va bétonner plus de 10 hectares». Et Bernard Bognier de conclure : «En fait ce projet remonte à une quinzaine d’années, c’est Philippe Bonnecarrère que l’a lancé et continue à le défendre, Stéphanie Guiraud-Chaumeil ne fait qu’emboîter le pas, mais avec elle il est impossible de discuter, elle nous traite comme des chiens». Ambiance. La circulation n’a pas fini d’être perturbée sur la route de Saint-Juéry.

Association albigeoise pour un développement urbain respectueux

R. R.

26 septembre 2016

2ème refus de la CNAC à St-jean de Braye

Publié par Association Albigeoise pour un Développement Urbain Respectueux dans Non classé

Ce sont les mêmes critiques que nous clamons contre le projet d’un Leroy Merlin à Albi. A noter, Décathlon et Leroy Merlin (avec Auchan) font partie du patrimoine de la famille Mulliez : c’est donc la même lutte, contre la même démesure… avec les mêmes conséquences désastreuses : aucun respect de l’environnement, de l’économie locale, des riverains…

Alors à quand un rejet pour ALBI ?

 A saint-jean de Braye : La CNAC motive sa décision de rejeter une nouvelle fois le projet d’un Village Decathlon à l’entrée de Saint-Jean-de-Braye.

 Extrait : Nos deux recours devant la Commission Nationale d’Aménagement Commercial (CNAC) pour demander l’annulation des autorisations délivrées en janvier par la CDAC (l’une pour un magasin Decathlon, d’une part, et l’autre pour trois moyennes surface et quatre boutiques d’autre part) ont été acceptés le 9 juin 2016. (…)

 Les griefs portent principalement sur l’artificialisation des espaces naturels, les risques de déséquilibre de l’offre commerciale au niveau du bassin de vie, l’absence d’accessibilité de l’offre par rapport aux lieux de vie, les impacts négatifs sur le trafic routier, la faiblesse du projet sur le plan architectural et dans sa contribution au « développement durable ».

 L’avis de la CNAC évoque de façon explicite un point important de notre recours, la présence de 8 hectares de zones humides sur les 15 hectares d’espaces naturelles, 8 hectares de zones humides que le projet Decathlon compensait par une mare aux canards.

 En conséquence la CNAC admet le recours de SPLF45 et de ses co-requérants et n’autorise pas la société « Immobraye » à réaliser cet ensemble commercial.

 Comme nous l’annoncions dans notre dernier communiqué de presse, le refus d’autorisation d’exploitation commerciale empêche la mise en œuvre du permis de construire. Il n’y aura donc pas de travaux cet été, encore moins d’ouverture du magasin en 2017 : ces annonces péremptoires étaient donc totalement fausses et précipitées, faute d’autorisation.

 Nous continuerons à nous battre après cette seconde victoire, pour la requalification au PLU de cette zone en zone agricole et naturelle, c’est possible !

 http://splf45.blogspot.fr/   https://www.facebook.com/splf45 @ContactSplf45


26 septembre 2016

Opération « gastéropodes »

Publié par Association Albigeoise pour un Développement Urbain Respectueux dans Non classé

le 30 septembre de 16h30 à 18h

(rendez-vous à partir de 16h sur le parking du Lidl)

Opération « gastéropodes »

gastero 2

Venez nombreux !

Cette marche symbolique sur la RD100 a pour but de sensibiliser les usagers sur les bouchons que provoqueraient automatiquement l’installation de la zone commerciale sur la zone de Mazars.

Une estimation : 3 000 passages en caisse par jour dans un Leroy-Merlin de moindre importance. Cela, sans compter les autres magasins, les « restaurants », les simples badauds et les livraisons ; quiz du nombre de véhicules journaliers ?

++ de 3 000 entrées, ++ de 3 000 sorties : donc ++ de 6000 circulations tous les jours !

Où en est-on ? pour en savoir plus : lisez notre lettre d’info de septembre : fichier pdf Lettre Infos 09-2016

10 septembre 2016

Leroy-Merlin perd en commission nationale

Publié par Association Albigeoise pour un Développement Urbain Respectueux dans Non classé

Pour certaines villes, le choix du bon sens a été fait… à quand pour Albi ?

Leroy-Merlin perd en commission nationale 2016-04-13_172556_EN-TOUTE-FRANCHISE

Extrait : La CNAC a en effet reconnu que le projet soulevait de nombreux problèmes : en matière de circulation, le magasin Leroy-Merlin risquait de provoquer de nombreux bouchons sur l’A75 et la RD612 ; sur le plan environnemental il allait contribuer à l’imperméabilisation des sols et au renforcement des risques d’inondations ; sur le plan esthétique il allait défigurer l’entrée de Béziers avec une intégration architecturale pas « qualitative ». Autant de bonnes raisons de rejeter ce projet. Sans compter le danger que faisait peser Leroy-Merlin sur nos commerces.

L’article complet à lire ici : Beziers – Leroy-Merlin perd en commission nationale – En toute Franchise salue la décision de la CNAC (Hérault Tribune du 10 septembre)

Vous pouvez suivre et soutenir les actions de l’association En toute Franchise : ICI

A voir : un reportage détonnant, sur les pressions de la grande distribution :

Image de prévisualisation YouTube
22 juin 2016

Laisse béton la Renaudié – La Ville s’engage

Publié par Association Albigeoise pour un Développement Urbain Respectueux dans Non classé

Le Tarn Libre du 17/06/16

TL 2

TL1

Leroy-Merlin : une solution pour sauver les commerçants ?

A compléter par ce formidable reportage : sur Radio Albigès

Une vision complète sur la situation : on en apprend bien plus qu’on n’ose le supposer  !

A voir également sur Facebook en vidéo

fichier pdf affichette Mulliez   fichier pdf 3 chansons

 

123456

Comité d'Animation Cap... |
Secours Catholique de Vendée |
CE Auchan Pérols |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A T L M 54
| Apecharlesdegaulle71
| Clubcitoyendvi