Association Albigeoise pour un Développement Urbain Respectueux

14 octobre 2015

Mouline ou Renaudié ?

Publié par Association Albigeoise pour un Développement Urbain Respectueux dans Non classé

Y’a pas photo !!

2,9 millions d’Euros pour la Mouline

Les bulldozers pour la Renaudié

Extérieur Mouline IMG_2002

Délabrée, sans toit ni planchers ni portes ni fenêtres. Il n’y a que des murs en brique. Tout reste à faire . Consolidations et dépassement de devis à prévoir.

Bâtiment en terre crue, avec deux ailes latérales. Planchers béton lisse sur trois niveaux. Toiture refaite à neuf il y a vingt ans. Bon état général.

Mouline interrieur Renaudié
Projet lancé par l’ancienne municipalité en 2005-2007: « On refait tout pour que ces bâtiments soient parfaitement équipés, que cette nouvelle maison familiale puisse accueillir cérémonies et manifestations privées, réunions, conférences. » Rénovée dans les années 90 par l’hôpital d’Albi, pour un montant équivalent à 850 000 €, cette ferme chargée d’histoire risque la démolition si le projet d’installation d’une grande surface de bricolage Leroy Merlin arrive à son terme.

Avec 2,7 millions d’Euros la ville d’Albi pourrait s’offrir les terres et la ferme de la Renaudié. Cela aiderait l’hôpital, donnerait le temps de la réflexion et du débat sur le devenir du quartier .

La vente d’une partie des terrains à un prix normal, conforme au marché local, permettrait de financer des travaux sur le bâtiment déjà bien restauré.

Un autre projet est possible. Pourquoi détruire un patrimoine cher aux albigeois, pour installer de nouveaux commerces dont l’intérêt économique et social est très contestable?

6 octobre 2015

Actifs et déterminés

Publié par Association Albigeoise pour un Développement Urbain Respectueux dans Non classé

Actifs et déterminés,

nous multiplions nos actions

pour sensibiliser le plus grand nombre !

  • Franc succès des 2 opérations « escargots » sur la route de St-Juéry ce mardi 6 octobre à 7h45 et à 18h

 gastero 2

Munis d’une banderole portant le slogan « Avec Leroy Merlin, ce sera comme ça soir et matin ! », nous avons défilé à pied sur la route entre le rond point de LIDL et celui situé avant la rocade, en passant devant la ferme de la Renaudié, afin de ralentir la circulation tout en distribuant des tracts.

Le but était bien évidemment de sensibiliser les usagers de la RD100 sur les embouteillages inévitables qu’engendreraient l’installation d’un Leroy-Merlin !

Et la preuve est bien faite ! En un rien de temps, le moindre ralentissement crée des embouteillages !

Nous avons distribué près de 600 tracs ! de nombreux automobilistes déjà informés nous ont apportés leur soutien, beaucoup ignoraient encore où en était le projet et surtout quel en était son ampleur. D’autres sont passés, trop pressés (nous les comprenons aussi), certains mécontents n’ont pas compris notre message ! Ils ignorent encore qu’avec Leroy-Merlin ce sera bien pire… car CE SERA CA SOIR ET MATIN !!

 

  • Nous étions présents lors du Conseil Municipal du 28 septembre :

Zone commerciale de la Renaudié à Albi : les opposants au projet confirment leur intention d’engager une action juridique paru dans le Tarn Libre du 6 octobre 2015

aadurCM

24 septembre 2015

Mêmes luttes !

Publié par Association Albigeoise pour un Développement Urbain Respectueux dans Non classé

Partout les mêmes méthodes, partout les mêmes constats :

nous menons des luttes similaires face aux mêmes meneurs de projet

Pas de concertation, non respect de l’environnement, non respect des riverains, destructions et bétonnages… pour favoriser des intérêts commerciaux ! Ils font miroiter le progrès, l’emploi, les prix bas… dénigrent volontiers les lieux choisis (à la Renaudié, des terres « en friches », une ferme « délabrée »…)

A St Clément de Rivière, Décathlon convoite plus de 23 hectares : c’est aussi la famille, la même que Leroy-Merlin, Auchan, Cultura, Kiabi, Phildar…

banniere

Le collectif Oxygène contre le projet Oxylane

Extrait de leur site : Il est extrêmement grave que la destruction d’espaces naturels et agricoles de grande qualité paysagère, comme celui convoité par Oxylane, soit le résultat de cette guerre que se livrent les grandes chaînes.
Il est évident que si la clientèle délaisse les lieux de vente défraichis ou plus anciens, il se créera progressivement des friches commerciales. Il est d’ores et déjà constaté une augmentation globale des surfaces commerciales disponibles qui ne trouvent plus preneur (sic les sites d’immobilier commercial).

signez la pétition en ligne

 Nous soutenons leur action

24 septembre 2015

la phase juridique !

Publié par Association Albigeoise pour un Développement Urbain Respectueux dans Non classé

Devant le refus de la municipalité de lancer une véritable concertation, face à la signature du permis d’aménager la zone et de démolir la ferme, nous entrons dans la phase juridique.

Cela ne veut pas dire pour autant qu’il faut arrêter d’agir et de nous mobiliser !

Contraste

La dernière lettre d’information aux sympathisants :

fichier pdf Lettre sept. PDF

 

Vous pouvez nous soutenir : adhérer à l’association, signer la pétition, faire un don !

Pour en savoir plus : visitez notre rubrique « revue de presse »

 

 

9 septembre 2015

Un symbole de la bétise politique

Publié par Association Albigeoise pour un Développement Urbain Respectueux dans Non classé

A tous ceux qui nous reprochent de « faire de la politique », nous répondons que notre action n’est pas politisée, mais que ce projet est bel et bien « un projet politique » car c’est un enjeu défendu par la Mairie d’Albi.

Nos opinions politiques n’ont rien a voir avec les (mauvaises) relations que l’on entretient de fait avec les différents intervenants.

D’autre part, différents partis prennent position face à ce projet, et le condamnent, tout comme nous, nous les en remercions.

Vous pourrez ainsi lire dans la presse :

La dépêche : Gérard Onesta à propos de la Ferme de la Renaudié : « Ce projet est un symbole de la bêtise politique »

Extrait : «Comment peut-on construire des magasins sur ce poumon vert de la ville ? Nous devons tout faire pour empêcher cette construction. Je suis né et j’ai vécu à quelques mètres d’ici. Comment peut-on rayer de la carte un tel patrimoine, d’un coup de pelleteuse? C’est honteux»…

Le tarn Libre : Gérard Onesta – nous trouverons la somme nécessaire pour aller devant le juge

TarnLibre11092015


 

Vous pouvez nous soutenir : adhérer à l’association, signer la pétition, faire un don !

Pour en savoir plus : visitez notre rubrique « revue de presse »

6 septembre 2015

Compte-rendu de Réunion

Publié par Association Albigeoise pour un Développement Urbain Respectueux dans Non classé

REUNION D’INFORMATION du 2 septembre 2015

 Pour ceux qui n’ont pu se libérer pour assister à cette réunion, et qui veulent rester informés, voici un compte rendu succinct de nos débats.

Groupe Asso

C’est par le nombre qu’on nous entendra, restons mobilisés !

 

* Présentation du projet d’aménagement de la zone commerciale de Mazars.

Pierre Calmet présente le plan du projet d’aménagement et commente les nuisances prévisibles pour les riverains, et la circulation des poids lourds et des voitures dans la rue Docteur Bouissières.

Discussion sur le trafic supplémentaire attendu sur la RD 100 et les embouteillages qui s’en suivront. Leroy Merlin compte sur une moyenne journalière de 1500 passages en caisse, ce qui signifie que près de 2000 voitures entreront puis sortiront de la zone commerciale sans compter les voitures des clients des six autres magasins prévus et des deux restaurants.

Avec un giratoire supplémentaire à hauteur de la Rue Allègre, cela fera cinq giratoires sur une distance de 1200 m. entre LIDL et Géant Casino !

 plan 3

plan présenté dans le dossier d’aménagement

* Présentation de l’action juridique en cours

L’AADUR à choisi un cabinet d’avocats hors du département. Celui-ci termine l’étude du dossier et des documents que nous lui avons communiqué. Un recours gracieux sera déposé avant la fin du délai de 2 mois, soit avant le 21 septembre.

Ce recours prorogera le délai initial de 2 mois supplémentaire pour effectuer un recours contentieux auprès du Tribunal Administratif.

Ensuite, si le permis de construire est obtenu par le promoteur, la même procédure pourra être mise en œuvre pour ce document.

 

* Appel aux dons

Le recours à un cabinet d’avocats nécessite des moyens financiers importants, c’est malheureusement la conséquence de notre système judiciaire.

Les avocats sont souvent très spécialisés, et malgré tout, ils doivent consulter des confrères encore plus spécialisés, et tout cela coûte de l’argent.

Dans notre affaire, les besoins estimés s’élèvent à environ 10 000€.

Depuis environ 3 semaines, nous avons lancé une campagne de dons auprès des adhérents et des sympathisants. Les dons peuvent être versés soit par internet sur le site « Hello Asso », soit par chèque adressé à notre trésorier. Un tract est à la disposition de toutes les personnes susceptibles de le diffuser auprès de leur entourage.

Nous avons récolté pour l’instant un peu plus de 3 000€, et nous comptons sur la mobilisation la plus large possible, afin de faire obstacle à ce projet inutile et néfaste pour notre ville.

Vous pouvez faire un don ici :   HelloAsso – Gardarem la Renaudié 

 

* Présentation des actions d’accompagnement et de mobilisations sur le terrain

L’engagement dans l’action juridique, doit impérativement être accompagné d’une mobilisation permanente sur le terrain.

C’est pourquoi l’AADUR envisage plusieurs actions dans le courant du mois de septembre :

1) Le dimanche 6 septembre, le comité de quartier organise une journée de visite du patrimoine du quartier de la Renaudié-La Viscose. Nous allons proposer aux participant de leur faire visiter la ferme promise à la démolition, et nous invitons toutes les personnes motivées à participer à cette visite, au cours de laquelle sera évoqué l’histoire de ce bâtiment.

2) Le dimanche 13 septembre aura lieu le vide-grenier annuel de La Renaudié, qui attire habituellement beaucoup de monde. François Tirefort a réservé un stand qui sera situé à l’entrée du vide-grenier, et sur lequel seront mis en vente quelques objets, et autour duquel sera diffusée l’information sur la nocivité de ce projet et sur l’action de l’AADUR.

Une carte postale avec un belle photo de la ferme et un commentaire adapté a été éditée et sera mise en vente à cette occasion.

Les personnes qui pourraient se libérer pour venir tenir le stand durant l’après midi, pendant 2 heures, sont invitées à se faire connaître (il manque encore du monde pour cette plage horaire). Quatre personnes sont nécessaires en permanence pour expliquer et diffuser l’information autour du stand.

Si certains d’entre vous ont des objets à mettre en vente au profit de l’AADUR, ils peuvent les proposer à condition qu’ils présentent un peu d’intérêt et soient dans un état correct.

3) Plusieurs opérations « escargot » sont également envisagées sur la route de St Juéry entre le giratoire de LIDL et celui situé avant la rocade, afin de sensibiliser les usagers de la RD100 sur les embouteillages inévitables qu’engendreraient l’installation d’un Leroy-Merlin !

Il s’agit de défiler à pied sur la route à plusieurs personnes de front, afin de ralentir la circulation tout en distribuant des tracts annonçant « Avec Leroy Merlin, ce sera comme ça soir et matin ! »

Une banderole portant ce slogan sera également confectionnée pour cette manifestation.

Les dates seront communiquées ultérieurement.

Les personnes volontaires pour participer à ces actions sont priées de se faire connaître.

 

* Débat ouvert et Conclusion

Le débat très riche a donné lieu à de nombreuses interventions qui ont tourné autour des nuisances du projet, de son inutilité, et du manque de démocratie participative ;

L’idée d’un concours d’idées pour des projets alternatifs intégrant le bâtiment de la ferme est avancée, afin de faire émerger des propositions émanant d’architectes ou d’urbanistes motivés par notre action.

Les membres de l’association du Séquestre s’opposant au projet d’évolution du circuit automobile ont souligné la similitude de leur problématique devant l’intransigeance des responsables de la commune et de l’agglomération.

Nos combats sont emblématiques pour les albigeois qui en ont assez de se voir imposer des projets qui ne leur conviennent pas et qui aimeraient être consultés.

 Nous sommes tous d’accord pour continuer à nous mêler de ce qui nous regarde !

29 août 2015

Réunion le 2 septembre

Publié par Association Albigeoise pour un Développement Urbain Respectueux dans Non classé

ADHERENTS et SYMPATISANTS AADUR

 Sauvons la ferme de la Renaudié de la démolition annoncée

 

Réunion d’information et de mobilisation :

Le Mercredi 2 SEPTEMBRE à 18H

à la maison de quartier de la RENAUDIE

Nous avons engagé la lutte juridique   :

Qu’est-ce que cela implique ?

Comment soutenir cette lutte sur le terrain ?

 

Ensemble, mobilisons nous sans attendre :

Venez débattre des propositions de l’AADUR et faites nous part des vôtres :

l’avenir de la ferme et des terres qui l’entourent en dépendent.

 Toutes les questions seront sur la table lors de la Réunion du 2septembre;

 

Rien ne se fera sans la mobilisation du plus grand nombre

  • Sauvegardons un superbe bâtiment du patrimoine Albigeois
  • Préservons un des derniers poumons verts à l’entrée d’Albi
  • Exigeons le respect des citoyens Albigeois et la démocratie participative.
3 août 2015

CAMPAGNE D’APPEL AUX DONS

Publié par Association Albigeoise pour un Développement Urbain Respectueux dans Non classé

URGENT ! URGENT ! URGENT ! URGENT !

Nous sommes déjà le 3 août et Mme la maire d’Albi a signé depuis le 21 juillet, en même temps que l’autorisation d’aménagement de la zone commerciale de la Renaudié, celle de la démolition de la ferme de la Renaudié.

Mais ce n’est pas la fin de l’histoire !

Nous avons jusqu’au 21 septembre pour engager la lutte juridique

et empêcher le massacre.

C’EST MAINTENANT QUE LA LUTTE COMMENCE !

Nous avons besoin urgent de fonds pour nous attacher les services d’un avocat.

En raison de la période des vacances, peu d’adhérents ont répondu à notre premier appel du début juillet, mais nous ne doutons pas de votre engagement. Nous sommes certains que vous allez vous mobiliser dès votre retour !

 Les besoins sont d’environ 10 000 Euros

 Après avoir fait une déclaration à la Préfecture, nous pouvons maintenant lancer une campagne d’appel à la générosité publique.

 Nous avons inscrit l’association sur un site internet sécurisé sur lequel vous pouvez verser d’un clic votre participation (anonyme ou non) et visualiser l’avancement de notre campagne de dons :

Gardarem La Renaudié

http://www.helloasso.com/associations/aadur/collectes/gardarem-la-renaudie-2

Si vous préférez, vous pouvez envoyer un chèque, à l’ordre de  « AADUR », adressé à :

ASSOCIATION AADUR 

18 rue Charles Liozu

81000 ALBI

N.B. : Nous avons déposé une demande pour que l’AADUR soit reconnue comme association d’intérêt général. Si elle était acceptée, nous pourrions vous délivrer un reçu permettant d’éventuelles réductions fiscales.

NOUS SOMMES NOMBREUX

Si chacun mobilise dans son entourage, nous pouvons y arriver !

Transmettez ce courrier aux sympathisants de notre carnet d’adresse,

 Tout versement, quel qu’en soit le montant sera déterminant et signe de notre implication.

 Nous sommes tous concernés par cette lutte contre un projet néfaste et inutile.

L’action de l’AADUR est aussi la vôtre.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Soutenir l’AADUR dans sa lutte juridique c’est :

  •  Préserver des terres agricoles en milieu péri urbain !

Cette lutte n’est pas une lutte de riverains égoïstes, mais c’est la défense de l’intérêt général.

Est-ce dans l’intérêt général des albigeois de faire disparaître un des derniers poumons verts à l’entrée de la ville ?

8 Hectares puis à terme 21 Hectares vont disparaître sous le goudron, au cœur d’un quartier d’habitations, comprenant une école et une maison de retraite.

Un jour vous serez peut-être directement concerné, car cette tendance à multiplier les zones commerciales à l’entrée des villes est une spécialité française !

  •  Sauvegarder d’un superbe bâtiment à valeur historique

Est-ce dans l’intérêt général des albigeois de détruire une des dernières fermes du XIX siècle chargée d’histoire aux portes d’Albi.

C’est un bâtiment en bon état, de 650 m² où ont été investis 850000 euros d’argent public pour sa rénovation, et qui pourrait aisément être terminée de façon splendide avec environ 300.000 euros.

Il pourrait avoir de multiples utilisations dans l’intérêt des Albigeois ! ( maison de quartier, ferme pédagogique, maison de santé, lieux de résidence pour stages, etc.)

DESTRUCTION DE LA FERME = GABEGIE HONTEUSE DE L’ARGENT PUBLIC

  •  Exiger le respect des citoyens Albigeois et la démocratie participative

Est-ce dans l’intérêt général des albigeois que nos élus décident seuls de ce qui est bon pour les citoyens ?

    • Ils n’ont rien compris à la volonté de renouveau démocratique qui monte dans le pays.

    • Ils n’ont pas compris pourquoi les citoyens ne vont plus aux urnes ou votent pour les extrêmes !

 

SOYONS DES CITOYENS ACTIFS, DETERMINES, ET IMPOSONS LE DEBAT

Arrêtons de marmonner seul dans notre coin « tous pourris, etc … »

Tous ensemble : bottons leur le c… !

 NB : pour vous informer sur l’historique de cette lutte emblématique dont tous les ingrédients font de cette soupe un possible nouveau Sivens, RDV sur nos sites :

 http://www.facebook.com/assoaadur

 http://associationalbigeoisepourundeveloppementurbainrespectueux.unblog.fr/

6 juillet 2015

Le prix du gigantisme ?

Publié par Association Albigeoise pour un Développement Urbain Respectueux dans Non classé

 renaudie-avantapres-300x150

L’invasion des grandes zones commerciales touche toutes les villes de moyenne importance, c’est la politique des Leroy-Merlin  !

Leroy-Merlin Brest : 17 000 m2

Castorama Brest  : 14 800 m2

Pour répondre à ce gigantisme : un autre magasin encore plus grand ! Où s’arrêtera t’on ?

Mme Guiraud-Chaumeil nous a dit en réunion que si Leroy-Merlin ne venait pas à Albi, il s’installerait automatiquement dans une autre ville voisine… Quelles pertes pour Albi !! Mais ce serait au contraire une bonne chose pour les albigeois et leurs commerces que de leur épargner ça. Et ce sont vraiment toutes les villes envahies qu’il faut plaindre !

A qui rapporte vraiment toute cette démesure ?

Image de prévisualisation YouTube

Centres commerciaux : la grande illusion

4 juillet 2015

En réponse au MÉPRIS !

Publié par Association Albigeoise pour un Développement Urbain Respectueux dans Non classé
Face à notre demande de RESPECT, nous n’obtenons de la municipalité que du MÉPRIS, un entêtement à soutenir un projet absurde et néfaste pour la ville et  les albigeois ! La dernière réunion publique à laquelle nous avons assistée le 24 juin dernier n’était qu’une parodie de concertation, de même que le ton sur lequel s’est déroulé le conseil municipal du 29 juin.

Et pourtant…

«Tout doit être fait pour que, sur chaque grand projet, tous les points de vue soient considérés, toutes les alternatives soient posées, que tous les enjeux soient pris en compte» (déclaration du Président de la République suite au drame de Sivens),

Beaucoup de contestations émergent dans et autour de notre cité, de plus en plus de personnes partagent nos inquiétudes, comprennent, soutiennent et encouragent notre lutte : nous continuerons à demander le respect et le droit à la démocratie participative !

Pour adhérer : contacts avec l’association AADUR : assoaadur@gmail.com

Faite circuler l’information :

partagez la page facebook                    Signez la pétition

Ci-dessous :
Lettre ouverte au Président de la C2A et à la Maire d’Albi
Comment faire supporter à l’hôpital d’Albi un investissement commercial douteux
au mépris de l’avenir et de la santé de nos aînés ?
Par le Dr Jean Scheffer – Albi le 25 Juin 2015
 
Ex-Président du comité de défense de l’Hôpital et de la santé d’Albi (CDHSA), auteur du pacte écologique pour l’albigeois, ancien médecin chef au CH d’Albi, ancien administrateur du CH d’Albi

https://www.dropbox.com/s/pf9arrytkab8vni/Lettre%20ouverte%20Dr%20Scheffer.docx?dl=0

Les indications du Pet Scan ont évolué en 4 ans et sont devenues plus nombreuses en particulier en cancérologie et en neurologie.Mais le fait qu’on obtienne un rendez-vous dans la semaine à Rodez, montre bien que les indications restent encore limitées.
Par ailleurs la situation financière de l’hôpital a été la cause de pannes multiples sur un parc IRM et de scanner vieillissant et non renouvelé en temps utile. Heureusement ces appareils viennent enfin d’être changés. Ce sont ces deux techniques qui sont
prioritaires et non pas le pet Scan qui en plus nécessite un agrandissement du service.
L’ARS n’a jamais obligé l’hôpital à acquérir cet appareil. Enfin le privé qui fait sur Albi la majorité de la cancérologie, n’a jamais demandé cet appareil, et l’hôpital ne l’a pas contacté pour un achat et une exploitation commune, comme cela été le cas pour les premiers scanner et IRM.
Le déficit de l’hôpital remonte à longtemps, depuis la dernière tranche du plateau technique pour lequel l’hôpital n’a pas eu de subvention. En perdant de nombreuses spécialités (ORL, ophtalmologie, stomatologie, chirurgie vasculaire, urologie, le service d’endocrinologie, 16 lits de long séjour et maintenant la gastro-entérologie en difficulté) ; en laissant échapper vers le privé la transfusion sanguine, la radiothérapie, la néphrologie-dialyse, la coronarographie, l’hôpital a vu son offre de soin sérieusement amputée.
Le Président de l’agglomération semble avoir imposé à l’hôpital la vente de la ferme de la Renaudé, afin de pouvoir y installer Leroy-Merlin. Le PLU (plan local d’urbanisme) a donc été modifié de zone agricole en zone commerciale, ce projet étant en maturation depuis longtemps mais mis à jour publiquement avec soudaineté et sans concertation.
Il prétend avec la Maire d’Albi servir les intérêts de l’hôpital ! Pourquoi ne pas avoir transformé ces terrains en zone constructible, ce qui aurait rapporté à l’hôpital trois fois plus d’argent, et y faire par exemple des logements sociaux ou un éco-village ?
Pourquoi pendant trois mandats dont la majorité avec ses amis politiques au pouvoir, ne pas avoir tout tenté pour restituer à l’hôpital la subvention qu’il n’a jamais obtenue et à l’origine en grande partie du déficit actuel ? Bien d’autres présidents de Conseils de Surveillance ont obtenu dans notre région par leur action des rallonges budgétaires.
Pourquoi avoir aidé une clinique pour construire de grands parkings, alors que pour l’hôpital, rien n’a été fait pour le  stationnement des consultants, personnes âgées et personnes en situation de handicap ? Bien au contraire le plan de circulation a aggravé les conditions d’accès à l’hôpital, en particulier pour les urgences !
En réalité la priorité de l’hôpital public est ailleurs:
- la récupération ou le renforcement des spécialités indispensables: urologie, chirurgie vasculaire, gastroentérologie, ophtalmologie, otorhinolaryngologie, odonto-stomatologie, service d’endocrinologie; c’est la seule façon d’augmenter les recettes en augmentant l’offre de soins et en faisant revenir ce qu’on a laissé partir. De plus nos concitoyens éviteraient ainsi les dépassements d’honoraires.
- une facilitation de l’accès et un stationnement dédié et gratuit (un système de code délivré par le bureau des entrées par exemple et qui change chaque jour)
- une vue prospective des conséquences sanitaires provenant du vieillissement de la population et de la multiplication des maladies chroniques; l’hospitalisation de jour et la chirurgie ambulatoire ne peuvent pas tout régler, en particulier les attentes sur un brancard aux Urgences, alors qu’on déjà supprimé 70 lits dans l’Hôpital ces dernières années et aucun dans les cliniques privées ! Il faudra de la place pour prendre en charge nos aînés.
- la nécessité de prévoir un pôle gériatrique impossible à créer en centre-ville mais possible par contre à la Renaudié; on préfère venir perturber nos aînés de la MAPAD par le bruit des camions à une centaine de mètres et aggraver la pollution en prenant en tenaille la MAPAD et l’école, entre la rocade et la route de Saint-Juéry qui sera hyper-chargée. Le Président de l’agglomération a été le seul élu à refuser de signer mon « pacte écologique » qui prévoyait la limitation de vitesse sur la rocade à 70 km/h.
Rien que cette pollution acoustique et de l’air à proximité d’une maison de retraite et d’une école, devrait empêcher ce projet. Il n’est bénéfique que pour une seule société, qui de plus transfère ses bénéfices dans les paradis fiscaux.
Depuis quelques années la pollution de l’air sur Albi augmente régulièrement (particules et ozone), mais les Albigeois ne peuvent plus le savoir car Albi-Mag ne donne plus les relevés de l’ORAMIP (Observatoire régional de l’air en Midi-Pyrénées) ; l’indice de ce jour est médiocre à 6 sur 10.
A force de mensonges sur « les friches » des terres agricoles, « l’état vandalisé » de la ferme, la « nature du legs » à l’hôpital, la fausse « création d’emplois » car les 200 promis seront annulés par des pertes aussi nombreuses, la nécessité absolue pour l’hôpital d’avoir un « Pet-Scan et imposé par l’ARS », on avance maintenant le dernier argument : agrandir les Urgences.
Il fallait créer la maison de garde avec généraliste, pédiatre, psychiatre à proximité, permettant de soulager les Urgences. Cela était possible avec la vente par l’hôpital de la maison à droite de l’entrée côté sécurité sociale, ou avec le déménagement de la CPAM. Il faut revenir au niveau national à l’obligation de la garde pour tous les médecins, comme pour beaucoup d’autres professions de santé.
Pour redimensionner les Urgences, il y a moyen d’obtenir des subventions, c’est un des secteurs ou elles sont le plus facilement accordées.
Le comble serait que devant les 800 000€ dépensés autrefois par l’hôpital pour rénover la ferme, et le promoteur demandant sa destruction, l’opération proposée attire une nouvelle fois les  »foudres » de la cour des comptes.
Alors au final, on a du mal à comprendre l’obstination que la Maire d’Albi et le Président de l’agglomération mettent pour réaliser leur projet, sans accepter la moindre étude sur d’autres alternatives pour cette ferme et ces terrains de la Renaudé.
Cela nous rappelle l’obstination du Conseil Général et de la Maire de Lisle-sur-Tarn concernant le barrage de Sivens. Décidément nos politiques veulent bien concerter mais uniquement sur des détails de ce qu’ils ont déjà décidé au mépris de l’intérêt général de nos concitoyens.
En s’opposant à un tel projet, on agit pour le bien public, et on n’enfonce pas l’hôpital comme on vient de le montrer.
Ceux qui font semblant de le servir sont en fait les défenseurs des cliniques et des sociétés qui pratiquent l’évasion fiscale.
Albi le 25 Juin 2015
Dr Jean Scheffer
Ex-Président du comité de défense de l’Hôpital et de la santé d’Albi (CDHSA), auteur du pacte écologique pour l’albigeois, ancien médecin chef au CH d’Albi, ancien administrateur du CH d’Albi
NB : Les écrits de M. Scheffer sont présentés ici dans leur intégralité, seul le surlignage a été rajouté par la rédaction du blog
123456

Comité d'Animation Cap... |
Secours Catholique de Vendée |
CE Auchan Pérols |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A T L M 54
| Apecharlesdegaulle71
| Clubcitoyendvi